logo Apollinaire bandeau jaune
Guillaume Apollinaire
Apollinaire, un poète graphique…

Vous êtes à la page : Textes / Les Textes d'Apollinaire / en pdf Télécharger la page en pdf

Apollinaire est une figure marquante de l'avant-garde artistique.

Dans ses premiers poèmes parus dans Alcools, Apollinaire se montre romantique dans son inspiration.

La représentation des Mamelles de Tirésias, drame surréaliste, et la publication de Calligrammes témoignent de son goût pour l'innovation poétique.

Dans Les peintres Cubistes, il défend les peintres modernes, et propose un esprit ouvert à toute recherche artistique, tout en étant un poète sensible et mélancolique.

Portrait de Raoul Dufy

René Dalize, né René Dupuy des Islettes en 1879, est l’ami d’Apollinaire depuis les bancs du lycée à Nice. Calligrammes lui est dédié.

Il publie Le Club des Neurasthéniques, feuilleton paru dans le journal Paris-Midi d’août à octobre 1912. il est aussi l’auteur d’un poème intitulé : Ballade du pauvre macchabée mal enterré.

Incorporé en 1914, il a le grade de capitaine, il meurt en 1917. Personne ne sait où il a été enterré.

 

"La volonté, Monsieur, elle mène à tout"

Apollinaire fumant la pipe

Apollinaire à propos du Bestiaire : " Quand Orphée jouait en chantant, les animaux sauvages eux mêmes venaient écouter son cantique". Textes courts illustrés par Raoul Dufy en 1911.

portrait d'Apollinaire par Jean Metzinger

Apollinaire a le don de sympathie et se lie avec des amis qu’il conserve toute sa vie, notamment René Dupuy dit Dalize. Il échange en permanence avec tous ses amis.

portrait d'Apollinaire par Geri Pieret

Les calligrammes, ces poèmes-dessins sont encore trop modernes pour la critique et le public, exceptés pour les futurs dadas et surréalistes comme André Breton…

Invitation pour la pièce de théâtre d'Apollinaire : Les Mamelles de Tirésias

1901 - Apollinaire publie trois poèmes : Lunaire, Epousailles, Ville et cœur dans La Grande France.

1902 - Le conte L'Hérésiarque paraît dans La Revue blanche.

1903 - La Plume publie deux de ses poèmes. Apollinaire fonde la revue Le Festin d'Esope qui paraît chaque mois jusqu'en août 1904.

1905 - Apollinaire rédige un article, Picasso peintre, dans La Plume. Il collabore au premier numéro de la revue Vers et Prose.

1907 - 1909 - Apollinaire publie deux romans érotiques : Les Mémoires d’un jeune Don Juan et Les onze mille verges ou les Amours d'un hospodar. Il collabore à la revue La Phalange. Sous le pseudonyme Louise Lalanne, il publie des articles et des poèmes dans la revue Marges. Il y signe aussi une série Les Contemporains pittoresques. En 1909, La Chanson du Mal-Aimé paraît au Mercure de France. Il publie dans la collection des Maîtres de l'Amour, l'œuvre du marquis de Sade ; et donne aussi des textes dans la collection du Coffret du Bibliophile. En novembre 1909, il publie L'Enchanteur pourrissant.

Ecriture du poète

1910 - 1911 - Il signe à L'Intransigeant, quotidien dans lequel il rédige des articles sur l'art ; il publie, en 1910, une anthologie intitulée Le théâtre italien dans l'Encyclopédie littéraire illustrée. En octobre 1910, paraît L’Hérésiarque et Cie, et, en mai 1911, Le Bestiaire ou Cortège d’Orphée. En avril, il rédige sa première rubrique intitulée Vie anecdotique au Mercure de France, rubrique qu'il tient jusqu'à sa mort.

1912 - Apollinaire fonde avec André Billy la revue Les Soirées de Paris dans laquelle paraît Le Pont Mirabeau et Zone.

1913 - En mars paraît Méditations esthétiques, Les Peintres cubistes ; en avril paraissent Alcools et un volume signé Apollinaire mais rédigé par René Dalize, La Rome des Borgia. En juin, L’Antitradition futuriste est publiée.

1914 - Apollinaire publie, en mars, La Fin de Babylone et Les Trois Don Juan. En juin est imprimé le premier calligramme dans Les Soirées de Paris : Lettre-Océan.

Souscription de l'album : Et moi aussi je suis peintre

1915 - Sur le front de la guerre, Apollinaire publie, en juin, Case d'Armons sur gélatine. Il correspond avec Madeleine Pagès qu'il a rencontrée dans un train.

1916 - Le poète, qui se remet de sa blessure, est naturalisé français ; il publie, en octobre, le recueil Poète assassiné.

1917 - Les jeunes poètes français, dont André Breton, considèrent Apollinaire comme le maître de la nouvelle génération. En juin a lieu la première représentation de la pièce Les Mamelles de Tirésias. En novembre, Apollinaire publie Vitam impendere amori. Il donne un conférence au Vieux-Colombier sur l'Esprit nouvau et les poètes.

1918 - Publication de Calligrammes et du Flâneur des deux rives. Il se marie en mai avec la "jolie rousse' et, travaille sur sa deuxième pièce de théâtre Couleurs du Temps et sur la mise au point de son roman, La Femme assise, qui paraît après sa mort, en 1920.

portrait crayonné par Vlaminck

Apollinaire
crayonné
par Vlaminck..

Montre, Calligrammes